Comment supprimer ou diminuer les coliques de mon bébé?

Le but de cet article n’est pas de vous « souler » avec de la théorie car je suppose que vous êtes déjà allé(e) regarder sur internet pour voir ce que c’était et comment « affronter » ça…

En quelques mots, les coliques surviennent généralement entre la 4ème et 6ème semaine de vie et se terminent vers le 4ème mois. La fréquence et l’intensité des pleurs correspondraient aux changements causés par les différentes étapes du développement viscéral.

Elles sont dues à différentes choses :

  • Immaturité gastro-intestinale (le système digestif et le système nerveux n’est pas complètement formé donc « ça travaille » à l’intérieur, causant ainsi des contractions douloureuses pour le bébé).
  • Allergie alimentaire. Les protéines de lait de vache dans les biberons ou dans l’alimentation de la maman qui allaite (voir plus bas).
  • Blocage de la base du crâne (comprimant entres autres des nerfs aidant à la bonne digestion).
  • Blocage au niveau du ventre, du bassin, du dos,…(différentes tensions, sphincters qui ne fonctionnent pas bien, manque de mobilité articulaire,…).
  • Suralimentation par les parents qui pensent que le bébé pleure parce qu’il a faim, plutôt que simplement avoir besoin de téter (succion non nutritive).

Pour ce qui est des blocages : colonne cervicale, os du crâne, ventre, …, l’ostéopathie va pouvoir être une précieuse aide sur les coliques de votre bébé.

Je vous conseillerais donc de prendre rapidement un rendez-vous avec un ostéopathe près de chez vous qui est spécialisé en pédiatrie (de préférence).

Il va pouvoir aider votre bébé a se sentir mieux en « débloquant » gentiment les tensions et en vérifiant également qu’il ne souffre pas d’autres maux.

En attendant ou si cela suffisait… Voici certaines choses à faire pour diminuer ou supprimer les coliques de votre bébé. Attention, l’ostéopathie et ces conseils marchent dans la plupart des cas…Mais il arrive que rien ne marche !! L’immaturité intestinale étant la principale cause si tout le reste a été exclut. N’oubliez pas de consulter votre pédiatre !!!

 

 

1) Si vous allaitez :   !!!! Attention à ce que vous mangez

TOUT ce que vous mangez, Bébé le mange aussi (cela étant transmis au bébé par l’intermédiaire du lait maternelle). Hors contrairement à nous, il n’a pas la maturation suffisante des intestins pour tout digérer.

Les aliments à EVITER (de préférence) si vous allaitez :

  • le chocolat
  • les produits laitiers
  • les légumes crucifères (choux, chou-fleur, choux de Bruxelles, brocolis, radis, navets, rutabaga, kale, cresson, chou-rave, moutarde, colza, roquette)
  • les oignons

Les aliments à FAIRE ATTENTION (pas en abuser)

  • les tomates (pas très digestent pour nous non plus)
  • les plats épicés
  • les noix
  • la caféine
  • les aliments trop récurrents dans notre alimentation (ex : manger tous les jours 1 ravier de fraises, 3 nectarines par jour, tous le temps des pâtes,…..). Il vaut mieux varier les aliments pour que les intestins de bébé s’habituent.

 

2) Si vous n’allaitez pas :

Le LAIT !!!! (allergie aux protéines de lait de vache que l’on retrouve dans les laits maternisés).

Certains laits conviennent mieux que d’autres en cas de coliques (à voir avec votre pédiatre !!). Il existe des préparations hypoallergéniques. Maintenant sachez qu’il faut compter plus ou moins 3 semaines pour que le bébé s’habitue au nouveau lait… donc pas changer trop vite sauf si cata. Le bébé doit avoir un temps d’adaptation intestinale pour s’habituer au nouveau lait.

 

Ce que fait l’enfant quand il a des coliques :

  • Il est tout rouge, son visage est crispé, il serre parfois ses poings.
  • Les pleurs sont aigus, discordants et parfois même perçant (différent des pleurs normaux).
  • Il pleure beaucoup et rien ne le calme (ni l’attention ni la nourriture). Il vaut mieux donc agir avant… Quand il a mal et que les pleurs sont là… vous pouvez presque danser sur votre tête si j’ose dire…
  • Il pédale, raidit les jambes.
  • Il jette sa tête en arrière (à cause des douleurs. C’est également souvent le signe d’un blocage de la base du crâne) et peut arquer le dos.
  • Son ventre est tendu, dur et souvent gonflé (pas toujours).
  • Souvent beaucoup de gazs.

 

Trucs et astuces pour les diminuer :

  • Donnez des PROBIOTIQUES (en pharmacie).

    Genre : Probactiol mini, protectis. Cela va aider son système digestif à mieux fonctionner et va booster le système immunitaire. D’autant plus si le bébé est venu par césarienne et/ou si la maman n’allaite pas (là le système immunitaire est beaucoup plus fragile). La mère peut également en prendre si elle allaite, ça passera par son lait.

 

  •  Vous pouvez donnez également :

  1. « Infacol » (soulage les coliques, les crampes d’estomac) à voir avec votre pharmacien.
  2. Ainsi que Nuxil (médicament homéopathique dont les constituants sont traditionnellement utilisés dans le traitement des crampes intestinales).
  • Coussin chaud sur ventre ou près du ventre.

    C’est idéal après avoir mangé. Nous aussi, pour mieux digérer, on aime se détendre dans un relax avec quelque chose de bien chaud sur nous, ça peut éviter d’avoir mal au ventre. De plus, lors de la digestion, la température s’abaisse (souvent un petit frisson et un coup de « pompe » apparaissent quand on digère car le sang quitte les muscles et va dans le système digestif pour digérer au mieux. Il existe des doudous avec des petites graines (ex : de Colza) à mettre au four à micro-ondes. Certaines ont même de la lavande qui aide à calmer l’enfant et semble aider aussi sur les maux de ventre de l’enfant. Vous pouvez également mettre une petite couverture en polaire sur le radiateur puis sur le ventre de l’enfant.

  • Ne pas le couché trop vite après avoir mangé.

Imaginer que vous vous couchez sur le dos directement après avoir beaucoup mangé…. Je ne crois pas que vous allez très bien digérer… Privilégiez une position semi- couché comme dans un relax ou en portage c’est encore mieux pour la digestion (il existe différentes sorte de porte bébé, c’est idéal comme ça vous avez les 2 mains libres…)

  • Pas le laisser manger comme un glouton.

Si vous avez un bébé « glouton », faite lui faire des pauses pendant la tétée ou le bibi. Arrêter le toutes les 5-10 min max, redresser-le et essayer de lui faire faire son rot. Puis recommencer la tétée ou le bibi. Cela va permettre de vider la poche d’air de l’estomac et de mieux digérer. C’est comme si vous mangiez trop goulument et qu’on vous faisait déposer les couverts un instant pour laisser descendre une partie pour ne pas être malade après (on connait tous ça si on mange trop vite, on risque d’avoir mal au ventre…). Pour lui c’est la même chose. De même, le rot permet de donner l’info au cerveau de la satiété. Ce qui lui permettra de mieux gérer sa tétée ou son bibi (il évitera aussi d’avoir une attitude « boulimique » comme s’il n’était jamais rassasié). Il s’arrêtera plus facilement de lui-même sans tétée pendant 3/4h et s’endormir en buvant puis recommence à tétée etc…

  • Mettre main chaude sur le ventre avec appui léger.

C’est comme le doudou chauffant.

  • La technique de portage.

Cette technique est miraculeuse pour les bébés. Elle permet à l’enfant de mieux digérer : par la chaleur de votre corps, le bercement de vos mouvement, votre odeur, le bruit de votre rythme cardiaque, la vibration de votre voix, l’apaisement et la détente d’être corps à corps, le fait de pas être couché,… L’idéal étant de le mettre en portage avant les pleurs… Essayer de prévenir les pleurs de l’enfant. Les études montrent qu’un bébé porté ¾ h de plus par jour peut pleurer jusqu’à 80 % de moins.

  • Parfois la position ¾ peut aider…

C’est une position qui permet à l’enfant de mieux digérer, que ce soit au niveau des reflux, régurgitations que des coliques. À voir si l’enfant aime… Une fois d’un côté, une fois de l’autre.

Mettre un coussin ou couverture ou essuie roulé dans le dos du bébé ou un « coussin cale bébé » pour avoir une position 3/4. Le bébé n’est pas complètement couché sur son côté!!! Il faut faire attention à ce que l’épaule d’en-dessous soit bien dégagée. De même, ne pas  mettre l’appuie au niveau de la tête (pour la laisser bien libre).

N’oubliez toujours pas lit ou le parc inclinés à 30°!!!

  • Bien faire le rot peut aider à mieux digérer.
  • Emmaillotez bébé dans une couverture.

    Certains bébés ont besoin de se sentir « contenus », sans quoi ils se sentent désorganisés et perturbés.

    Ramener les bras sur le ventre de bébé et éventuellement les jambes.

 

 

  • Faites le manger assis ou semi-assis plutôt qu’allongée, ça réduit la quantité d’air avalée.
  • Mettre bébé à plat ventre sur votre avant-bras
  • Le fenouil peut aider

 

Voilà, j’espère que ces petits trucs et astuces vont pouvoir vous aider.

Partagez-le avec toutes les mamans et papas que vous connaissez, en cliquant sur votre bouton de partage préféré ci-dessous :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *